Les PAC aquathermiques sur eau de nappe

La chaleur est prélevée dans l’eau de nappes peu profondes (moins de 100 m) captée par forage.

Dans les systèmes à un seul forage, l’eau de nappe prélevée est rejetée dans une rivière, un plan d’eau ou un réseau d’eaux pluviales après prélèvement des calories nécessaires. Ce dispositif est intéressant d’un point de vue coût (un forage unique à réaliser). Il a été couramment utilisé pour des installations de faibles puissances, mais la tendance actuelle est de passer au dispositif à deux forages, essentiellement pour des raisons réglementaires liées à l’utilisation des eaux souterraines.

Les systèmes à deux forages évitent le rejet en surface de l’eau prélevée dans la nappe. Le deuxième forage sert à réinjecter l’eau dans la nappe, en respectant le sens d’écoulement naturel (soutirage en amont et rejet en aval).

 

Dans les deux cas, une déclaration en mairie est obligatoire.

 

PAC eau/eau à double forage.

Source image : Ademe. PAC eau/eau à double forage.

 

Avant d’envisager un tel projet, il est nécessaire de s’informer sur la nature du sous-sol et les caractéristiques de la nappe d’eau souterraine en prenant contact avec le Bureau de Recherches Géologiques et Minières.

 

Agence Locale de l'Energie