La ventilation simple flux

Avec une ventilation simple flux, des entrées d’air autoréglables sont situées dans les pièces principales et l’extraction mécanique de l’air est réalisée par l’intermédiaire de bouches dans les pièces de service. Le renouvellement d’air est constant et ne tient pas compte de l’humidité intérieure.

 

La ventilation hygroréglable est une VMC simple flux dont les bouches d’extraction modulent le débit en fonction de l’humidité intérieure. Le débit varie en fonction des besoins, d’où une évacuation plus rapide d’un air très humide. Cette ventilation à débit modulé limites les gaspillages d’énergie (chauffege et électricité nécessaire au fonctionnement du caisson d’extraction). On distingue la VMC hygroréglable de type A dont les entrées d’air sont autoréglables et celle de type B composée d’entrées d’air également hygroréglables. Pour un faible surcoût, la VMC hygroréglable de type B permet de réguler le débit d’air plus finement en fonction des besoins (pièce par pièce).

Source image (VMC simple flux hygro B) : Ademe

Agence Locale de l'Energie