L’isolation par l’extérieur

Source image : Ville de Montpellier

Cette technique permet de faire deux opérati ons en même temps : l’isolation et le ravalement. Cependant, le fait de modifier l’aspect extérieur du logement nécessite une déclaration préalable de travaux à la mairie.

L’inertie du mur est conservée car l’isolant est placé côté extérieur, ce qui évite au mur de s’échauffer ou se refroidir rapidement. De plus, il n’y a pas de risque de condensation interne à la paroi, le pare vapeur n’est donc pas nécessaire.

 

 

 

Plusieurs solutions sont possibles selon l’aspect extérieur souhaité.

 

L’enduit sur isolant

Les panneaux d’isolants rigides sont collés ou fixés mécaniquement sur les façades. Un enduit d’accrochage sera réalisé sur l’isolant dans lequel sera installée une armature en fibres de verre qui servira elle-même de support à une couche de fond pour égaliser la surface. Un enduit de finition sera ensuite réalisé.
 

Les bardages

L’isolant en panneaux est fixé entre des tasseaux de bois eux même fixés à la façade. On installe ensuite un bardage en bois tout en aménageant une lame d’air de 2 cm minimum entre l’isolant et le bardage afin de garantir l’aération du bois.
 

Les vêtures

Ce sont des produits préfabriqués en usine associant isolant et plaque de parement, mis en œuvre par fixation mécanique. Cette technique est souvent employée sur les grands immeubles.

 

Les enduits isolants

Ces enduits sont constitués de mortiers auxquels sont incorporées des particules de matériaux isolants (billes de polystyrène, de vermiculite …). Généralement appliqués en trois couches, ils ne permettent pas d’obtenir des performances équivalentes à celles des autres procédés. Cette technique est donc réservée aux parois déjà isolées auxquelles ont souhaite apporter un complément d’isolation.
Agence Locale de l'Energie