Choisir et s’adapter au site

Diminuer et faciliter les déplacements

Choisir le site de sa future maison en fonction de ses facilités de desserte par les transports en commun, de sa proximité du lieu de travail, des écoles, des commerces… est un choix judicieux. Cela vous permettra, à l’usage, de limiter l’utilisation de votre voiture et de privilégier des déplacements plus écologiques (à pieds, à vélo, en bus…).

 

Se renseigner au préalable sur le site

En mairie, consultez les documents d’urbanisme (POS – Plan d’Occupation des Sols, PLU – Plan Local d’Urbanisme, cartes communales, SCoT – Schéma de Cohérence Territoriele) et le Document d’Informations Communal sur les Risques Majeurs (DICRM). Ils vous donneront des indications précieuses sur le territoire où vous souhaitez vous installer (zones inondables ou sujettes aux glissements de terrain, risques naturels et industriels, règlement d’urbanisme) et sur ses orientations d’aménagement.

 

S’adapter au site

Une fois le terrain acquis, il s’agit de profiter de ses avantages et de sa végétation, pour diminuer vos consommations énergétiques et augmenter votre confort. Cette approche est qualifié de conception bioclimatique.

 

Source : Union Régional des CAUE en Languedoc-Roussillon

 
 

Jouer avec le terrain

Quand la configuration le permet, pensez à une construction semi-enterrée. Elle assure une protection contre les éléments extérieurs, et permet également de profiter des apports de chaleur et de fraîcheur relatifs du sol, en hiver et en été, ce qui limitera les variations de température.
 
Il faut également veiller à l’orientation et l’emplacement de la maison afin de valoriser les apports solaires.
 

Jouer avec la végétation

Plantez de la végétation à feuilles caduques au sud, à l’ouest et à l’est de votre maison, pour apporter un ombrage rafraîchissant l’été, tout en laissant le soleil rentrer l’hiver. Faites votre choix en fonction de la taille de l’arbre adulte pour qu’il n’ombrage pas d’éventuels capteurs solaires sur le toit !

 

Source : CAUE 34

Plantez de la végétation à feuillage persistant au nord en protection contre les vents dominants.

De plus, privilégiez les surfaces en herbe ou plantées autour de la maison, situées devant une ouverture, elles réfléchissent moins la chaleur qu’une surface maçonnée et sont donc plus confortables en été.

 

 

Agence Locale de l'Energie