Passage à l’acte en copropriété

LEAF : des outils européens pour les copros…

L’Agence Locale de l’Énergie Montpellier participe à un projet européen intitulé LEAF (Low Energy Apartments Futures) qui a pour but de tester des outils méthodologiques et techniques auprès des copropriétés pour les inciter à la rénovation énergétique de leur patrimoine (durée du projet : avril 2013-2016).

 

5 Agences Locales de l’énergie et du Climat françaises (Lyon, Saint-étienne, Montpellier, Grenoble et Montreuil) ainsi que leur fédération nationale FLAME participent à ce projet et 4 copropriétés pilotes sont accompagnées dans la démarche.

 

Objectifs

Afin de lever les freins qui limitent la réalisation des travaux de rénovation énergétique – manque de formation et de compétence des protagonistes, processus de décision inhérent à la copropriété, outils existants, moyens financiers… – ce projet utilise les DPE (Diagnostic de Performance énergétique) des logements pour convaincre les copropriétaires de l’intérêt de réaliser des travaux sur les parties communes et les parties privatives.

 
Deux outils ont été créés par le projet à cet effet :

  • un outil permettant d’estimer les gains par logement des travaux à partir des DPE individuels,
  • un outil d’accompagnement permettant de faciliter le processus de décision au sein de la copropriété.

Afin de rechercher les meilleures solutions techniques à déployer ainsi que la manière de les mettre en œuvre et d’y faire adhérer l’ensemble des copropriétés, ces dernières bénéficient :

  • d’un pré-audit énergétique gratuit, qui leur permet d’identifier des solutions appropriées pour la copropriété et les logements,
  • de conseils sur mesure pour les copropriétaires, jusqu’à la mise en œuvre des travaux,
  • d’outils pratiques permettant de réduire les consommations d’énergie, d’améliorer le confort, d’augmenter la valeur du bien et de protéger l’environnement.

 

Résultats à fin mars 2016

Localement la copropriété montpelliéraine suivie par l’ALE Montpellier a voté l’isolation de ses combles perdus en 2015 (gain attendu de près de 600 € de chauffage par an et de 2 tonnes de CO2 évitées). Malheureusement il n’a pas été possible pour le moment de soumettre au vote l’isolation du plafond des caves qui viendrait compléter l’amélioration énergétique de cette résidence de 8 appartements en chauffage individuel majoritairement gaz. Les autres travaux préconisés (ventilation collective et isolation thermique par l’extérieur) ne sont pas encore à l’ordre du jour.

 

A titre collectif voici les outils et documents produits dans le cadre du projet :

 

Plus aller plus loin

 

Agence Locale de l'Energie