Éclairage nocturne et pollution lumineuse

cc éclairage_modifié-2 Bdef

Ce Café Climat a permis de faire le point avec des spécialistes et a présenté dans un second temps des solutions comportementales et techniques mises en œuvre dans les commerces, l’éclairage publique ou encore l’habitat privé.

 

Comment allier efficacité énergétique et réduction de la pollution lumineuse ? Éteindre ou ne pas éteindre la nuit ? Quelles solutions à la portée de tous ?

 

Le nombre de points lumineux a augmenté de 30% en France en seulement 10 ans. L’éclairage nocturne consomme 12% de l’électricité française (47% de la consommation d’électricité des communes). Au-delà de la problématique énergétique, la pollution lumineuse impacte la santé humaine (troubles du sommeil entre autres) et  la biodiversité (désorientation des insectes, des oiseaux, perturbation des cycles végétaux).

 

Interventions :

 

Ce Café Climat a eu lieu en amont du « jour de la nuit », opération de sensibilisation à la pollution lumineuse organisée pour la huitième édition, le 8 octobre 2016, coordonnée par l’association « Agir pour l’environnement » et soutenue par le Ministère de l’Écologie et du Développement Durable.

 

Par ailleurs, peu de gens le savent y compris les premiers concernés, les commerces et les bureaux sont soumis à une obligation réglementaire récente d’extinction nocturne de leur éclairage entre 1h et 6h du matin.

 

Enfin, profitez quelques instants en vidéo du ciel des Cévennes, un « levé de voie lactée » qu’on ne peut voir depuis Montpellier (Auteur Guillaume Cannat – http://autourduciel.blog.lemonde.fr/).