Chauffage et eau chaude sanitaire

chaudière à condensation

Chaudière à condensation – Source ADEME

En fonction des copropriétés, le chauffage et l’eau chaude sanitaire sont soit individuels, soit collectifs, soit l’un des deux seulement est collectif. Suivant les configurations, les réponses apportées ne seront pas les mêmes.

En effet, la gestion du chauffage est différente lorsque chaque résident est autonome dans son logement ou lorsque la gestion se fait uniquement de manière centralisée. Il existe également des situations entre deux où, bien que la production soit centrale, les logements possèdent suffisamment d’organes de régulation
(robinets thermostatiques, thermostat d’ambiance…) pour que les résidents soient autonomes dans la gestion de la température intérieure.

 

 

Lorsque le chauffage est collectif, il s’agit dans de nombreux cas d’une chaudière gaz ou fioul. Si cette chaudière mérite d’être changée, il est intéressant de réfléchir à une solution plus économe du type chaudière à condensation. La solution d’une chaudière bois collective  gagne à être étudiée au vu du prix de cette énergie.

 

combustible bois

De gauche à droite : Bûches compressées, plaquettes, granulés de bois

 

Dans le cas d’un système de chauffage individuel, plusieurs solutions sont envisageables en fonction des sources d’énergie disponibles : chaudière gaz individuelle, poêle à bois granulé ou bûche, pompe à chaleur performante.

 

panneau solaire thermique - ALE LyonConcernant l’eau chaude sanitaire, des multiples économies sont réalisables :

  • réduction des consommations d’eau froide et chaude,
  • comptage de l’eau chaude,
  • optimisation du rendement,
  • limiter les pertes de distribution…

Si l’eau chaude sanitaire est individuelle, il est possible pour les copropriétaires habitants au dernier étage d’installer un chauffe-eau solaire individuel avec l’accord de la copropriété.

 

 

Pour aller plus loin

Agence Locale de l'Energie